Conditionnement Mental pour les jeunes Athlètes / Centre d’excellence en Médecine du sport

En reconnaissance du Mois de la sensibilisation à la santé mentale, nous avons demandé à la psychologue Erica Force, Ph.D., C.C.-A.A.S.P., de nous expliquer comment améliorer la santé mentale d’un jeune athlète grâce au conditionnement mental.

Qu’est-ce que le conditionnement mental ?

Il s’agit d’un type d’entraînement où un athlète se familiarise avec ses compétences mentales et sa capacité à améliorer ou à optimiser ces compétences. L’objectif est d’améliorer les performances sportives en améliorant les compétences mentales telles que la concentration, la confiance et l’intensité.

Qui a besoin de conditionnement mental?

Étant donné que nos compétences mentales sont essentielles dans le sport, que nous commencions tout juste ou que nous concourons à des niveaux élevés, tous les athlètes bénéficieraient d’un conditionnement mental.

Quels sont quelques exemples d’exercices de conditionnement mental pour les équipes?

Les activités de travail d’équipe ne doivent pas nécessairement être spécifiques au sport. Une équipe peut apprendre à mieux travailler ensemble avec des activités de consolidation d’équipe où l’accent est mis sur la résolution d’un problème ou la réalisation d’une tâche sans parler. Ces activités peuvent aider une équipe à accroître la communication et la cohésion.

Que recommandez-vous aux particuliers?

Réciter des phrases positives comme « J’ai ça » pendant l’entraînement et la performance peut aider à renforcer la confiance. De nombreux athlètes professionnels se préparent à la compétition en utilisant leur imagination pour visualiser leur succès dans une activité; c’est ce qu’on appelle l’imagerie mentale.

À quelle fréquence ces types d’exercices doivent-ils être effectués?

Les équipes peuvent bénéficier de temps pour pratiquer leurs compétences mentales sur une base régulière. De nombreux entraîneurs prennent du temps au début de la saison et continuent d’encourager la pratique sur une base mensuelle ou hebdomadaire. Les athlètes individuels peuvent adopter des habitudes mentales positives dans leurs activités quotidiennes. Le conditionnement mental peut améliorer les performances tout comme le conditionnement physique et la pratique des compétences techniques. Ainsi, les compétences mentales sont tout aussi importantes à pratiquer!

Quels conseils donnez-vous aux parents de jeunes athlètes?

La plupart des parents savent que les compétences mentales positives ont le potentiel d’améliorer les performances; ce qu’ils ne réalisent pas, c’est que le contraire est également vrai. Lorsqu’un enfant a une mauvaise attitude ou est confronté à une situation sociale stressante, ses performances sportives peuvent décliner. Créer un dialogue ouvert et aider votre enfant à développer sa ténacité mentale peut l’aider à faire du sport et à se remettre plus rapidement des revers et des blessures.

En savoir plus sur la prévention des blessures et la médecine du sport pédiatrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.