Michael Gross de WeWork Remporte 28 millions de dollars Brentwood Estate

TipRanks

De forts achats d’initiés Pourraient Indiquer un fond dans Ces 2 Actions

Chaque investisseur sait que la voie vers les bénéfices réside dans l’achat à bas prix et la vente à haut. C’est un précepte de base de tout système commercial économique. L’astuce, cependant, est de reconnaître quand le stock est suffisamment bas pour acheter. Le moment privilégié pour acheter est lorsque l’action touche le fond; cela maximisera les rendements lorsque le cours de l’action recommencera à augmenter. Il existe une multitude d’indices possibles que les investisseurs peuvent utiliser pour trouver le prix le plus bas; aujourd’hui, nous examinerons les tendances d’achat des initiés. Les initiés – les dirigeants d’entreprise, les membres du conseil d’administration et d’autres « au courant » – ne se contentent pas de gérer les entreprises, ils connaissent les détails. Légalement, ils ne sont pas censés échanger ces connaissances, ni les échanger de manière flagrante, et les règles de divulgation des régulateurs gouvernementaux aident à garder les initiés honnêtes. Leurs transactions boursières honnêtes, cependant, peuvent être très instructives. Ce sont les personnes qui ont la connaissance la plus profonde de stocks particuliers. Alors, quand ils achètent ou vendent, surtout en vrac, prenez note. Dans ce cas, nous avons utilisé l’outil Hot Stocks de TipRanks Insiders pour trouver deux actions dont le prix a récemment chuté – et cette baisse a coïncidé avec des opérations d’initiés « d’achat informatif ». Regardons de plus près. Intercept Pharma (ICPT) Nous commencerons dans le secteur pharmaceutique, avec Intercept, un spécialiste du traitement des affections hépatiques chroniques. Intercept Pharma travaille à la mise au point de traitements pour plusieurs maladies chroniques et graves du foie, notamment la cholangite biliaire primitive (CBP) et la stéatohépatite non alcoolique (NASH). Le composé principal de la société, l’acide obéticholique (OCA), a été développé en tant qu’analogue de l’acide biliaire CDCA et peut jouer un rôle dans le traitement des affections hépatiques par la voie du récepteur FXR. OCA, également appelé Ocaliva, a reçu l’approbation de la FDA américaine et en Europe pour une utilisation dans le traitement de la CBP. Intercept a, ces derniers mois, connu des changements importants. Premièrement, l’entreprise a connu un taux de désabonnement dans la haute direction. À compter du 1er janvier dernier, le directeur des opérations de la société, Jerome Durso, a accédé au poste de PDG et, plus tôt ce mois-ci, le directeur financier, Sandip Kapadia, a annoncé qu’il quitterait ses fonctions le 26 mars. Son poste sera pourvu par intérim par Rocco Venezia à titre provisoire. Du côté des affaires, la société a publié des résultats au 4T20 à la fin du mois de février. La publication a montré des gains significatifs dans les ventes mondiales d’OCA. Les ventes nettes du T4 ont atteint 83,3 millions de dollars, en hausse de 18 % d’une année sur l’autre, et les ventes de l’exercice ont augmenté de 25 % en glissement annuel pour atteindre 312,7 millions de dollars. La société a donné des prévisions de 325 à 355 millions de dollars pour les ventes nettes d’OCA en 2021. Sur une note négative, la perte nette du BPA au T4 a été pire que prévu, s’établissant à $ 1.58 contre une perte prévue de1 1.47. Et, alors que les ventes de l’OCA étaient en hausse par rapport à l’année dernière, les revenus trimestriels étaient également inférieurs aux attentes. Après la publication des résultats, le titre a chuté de 19%. Cette perte est venue s’ajouter à 9 mois difficiles pour Intercept. Le stock est en baisse de ~ 74% sur cette période. La série de pertes a commencé en juin dernier, lorsque la FDA a rejeté une demande d’approbation d’OCA pour traiter la fibrose hépatique liée à la NASH. Le BAC fait actuellement l’objet d’un vaste essai de phase 3 pour cette condition, afin de soutenir de nouvelles demandes d’approbation d’ici la fin de cette année. Il n’existe actuellement aucun médicament pour le traitement de la NASH et de ses complications, et Intercept prévoit que le marché pourrait atteindre 5 milliards de dollars de ventes annuelles. En ce qui concerne le délit d’initié, nous voyons que Srinivas Akkaraju, du Conseil d’administration, a acheté 237 000 actions d’ICPT en trois tranches entre le 10 et le 12 mars. Le coût total s’est élevé à 5,02 millions de dollars et la participation d’Akkarju dans la société vaut maintenant 13,95 millions de dollars. Tournée vers l’avenir, Liana Moussatos de Wedbush reste prudemment optimiste. L’analyste 5 étoiles évalue ICPT une surperformance (c.-à-d. Acheter), et son objectif de cours de 88 implies implique une hausse impressionnante de 331% au cours des 12 prochains mois. (Pour voir le palmarès de Moussatos, cliquez ici)  » Nous apportons de multiples ajustements à notre modèle. La direction prévoit de soumettre à nouveau la NDA OCA/NASH à la FDA d’ici le: 21. Par conséquent, nous avons repoussé notre date de lancement aux États-Unis pour OCA / NASH du 15/7/2022 au 15/2/2023 pour laisser suffisamment de temps pour répondre aux exigences de la FDA et aux préparations commerciales. Nous avons réduit notre population estimée de CBP traitable d’environ 34K à 32K en raison de l’impact des changements potentiels d’étiquette OCA / CBP pour les patients atteignant les stades les plus avancés de CBP « , a noté Moussatos. Moussatos est la valeur aberrante haussière ici; Le corps des analystes de Wall Street est clairement divisé sur ce titre, comme le montre la répartition des revues récentes 14. Ceux-ci comprennent 6 Achats, 7 Prises et 1 Vente, ce qui fait de la note de consensus un Achat modéré. Les actions sont au prix de 20,40 $ et l’objectif de cours moyen de 43,33 suggests suggère une hausse de 112% par rapport à ce niveau. (Voir l’analyse des actions ICPT sur TipRanks) Kinsale Capital Group (KNSL) En changeant de vitesse, nous passerons au secteur de l’assurance, où Kinsale Capital est un fournisseur de produits d’assurance de lignes excédentaires et excédentaires. Ce sont des polices que les clients souscrivent pour se protéger contre les risques « excessifs » ou les risques trop élevés pour leur compagnie d’assurance habituelle. Kinsale se concentre exclusivement sur ces produits d’assurance à haut risque et garde le contrôle de ses processus de réclamation et de souscription. Kinsale a connu une croissance significative de ses revenus et de ses bénéfices au cours de la dernière année. Au premier rang, les revenus du 4T20 ont augmenté de 51 % à 139,33 millions de dollars, et le BPA, à 1,65 per par action sur la base d’un bénéfice net de 38,2 millions de dollars, a augmenté de 109 % par rapport à l’exercice précédent. Pour l’ensemble de l’exercice, les revenus de Kinsale ont atteint 459,88 millions de dollars, soit un gain de 45 % d’une année sur l’autre. Le BPA annuel est passé de 2,86 $ en 2019 à 3,87 in en 2020, soit un gain de 35 % en glissement annuel. Les gains de revenus et de revenus ont été tirés par des augmentations dans tous les principaux secteurs d’activité de la société. Pour le trimestre et l’exercice complet, Kinsale a enregistré des augmentations importantes des primes brutes souscrites, du revenu de placement net, du revenu de souscription et du rendement d’exploitation des capitaux propres. La société a terminé 2020 avec une trésorerie et des actifs investis de 1,3 milliard de dollars, en hausse de 44 % par rapport à décembre 2019. Malgré les bons résultats annoncés, les actions de KNSL sont en baisse au cours des trois derniers mois. Les actions ont culminé à la mi-décembre et ont perdu 35% depuis lors. La baisse du cours de l’action n’a pas découragé Steven Bensinger, du Conseil d’administration de la société, d’augmenter sa participation. Le 10 mars, Bensinger a acheté deux tranches d’actions totalisant 3 500 actions, payant 607 000 $. Cela porte sa participation totale dans la société à plus de 30 000 actions, évaluées à plus de 5,3 millions de dollars. Wall Street aime cette compagnie d’assurance, et Casey Alexander, couvrant la société pour Compass Point, présente une solide affaire de taureau. « Nous continuons de croire que le tableau de base reste positif pour KNSL. La croissance des primes E&S se poursuit fortement (46 % en glissement annuel) et la souscription est fortement rentable, ce qui conduit à un ratio combiné de premier plan dans l’industrie… KNSL revendique également un avantage technologique sur les dépenses par rapport à ses pairs qui devrait entraîner une redondance supplémentaire des réserves. KNSL fait quelques incursions dans l’espace assuretech, tout en se déplaçant prudemment pendant que ce nouveau paradigme se développe « , a opiné Alexander. Alexander évalue l’action à un achat et fixe un objectif de cours de 225 that qui indique une marge de hausse de 39% pour l’année à venir. (Pour regarder les antécédents d’Alexander, cliquez ici) Des résultats solides dans un secteur de la finance traditionnelle comme l’assurance obtiendront toujours un coup de pouce à Wall Street, il n’est donc pas surprenant de voir que la forte cote de consensus d’achat ici est unanime, basée sur 3 critiques récentes. L’action a un objectif de cours moyen de 235 $, pour un potentiel de hausse de 45% par rapport au cours actuel de 161,94 $. (Voir Analyse des actions KNSL sur TipRanks) Pour trouver de bonnes idées pour les actions se négociant à des valorisations attrayantes, visitez les Meilleures actions à acheter de TipRanks, un outil nouvellement lancé qui réunit toutes les informations sur les actions de TipRanks. Avertissement: Les opinions exprimées dans cet article sont uniquement celles des analystes présentés. Le contenu est destiné à être utilisé à des fins d’information uniquement. Il est très important de faire votre propre analyse avant de faire un investissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.