Mike Doyle décède dans son sommeil à 78

Le légendaire surfeur Mike Doyle est décédé paisiblement dans son sommeil chez lui à Gringo Hill, San José del Cabo, au Mexique.

Il fut l’un des premiers watermen de l’ère moderne et luttait contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Le surfeur régulier de Leucadia, en Californie, a terminé deuxième des premiers Championnats du Monde de surf ISF, organisés à Manly Beach, en Australie. Il a perdu son premier titre mondial au profit du Midget Farrelly.

Mais Doyle était plus qu’un simple surfeur compétent. Il était un waterman polyvalent, toujours impliqué dans le surf de grandes vagues, le paddleboard et même le surf en tandem.

Son style unique de surf sur vague a inspiré tous les surfeurs américains des années 1960.

Mike Doyle est né à Los Angeles, en 1941, et a commencé à surfer comme un goofy-footer, à l’âge de 13 ans, à Manhattan Beach. En 1956, il passe au mode à pieds réguliers à Malibu.

En 1956, le jeune rider a travaillé comme cascadeur double sur « Gidget », le film qui a changé la perception dominante du surf.

Mike Doyle: il vivait pour surfer et surfait pour vivre | Photo: Doyle Surfboards

Une vie dédiée au surf

Au tournant de la décennie, Doyle apprenait déjà à façonner des planches de surf avec Dale Velzy et Greg Noll.

Le grand surfeur blond a remporté plusieurs titres régionaux et nationaux de surf en tandem, de paddleboard et de surf – le Duke Kahanamoku Invitational de 1968 en fait partie – et a obtenu divers podiums lors d’autres événements de surf pertinents.

Au milieu des années 1960, Doyle était largement considéré comme l’un des meilleurs surfeurs de la planète. Pourquoi? Probablement parce qu’il aimait vraiment ce qu’il faisait et qu’il était doué.

« Vivre pour surfer, surfer pour vivre », a-t-il dit un jour.

Son esprit d’entreprise a conduit à la création du surf wax, du façonnage des planches de surf, et à la promotion du monoski, qui a finalement donné naissance au snowboard.

En 1974, Mike s’est associé à Tom Morey pour créer la première planche de surf souple. Le duo a utilisé les mêmes matériaux que ceux des premiers bodyboards Morey Boogie.

En 2013, Mike Doyle a été intronisé au Surfer’s Hall of Fame (2003, Huntington Beach) et au Surfer’s Walk of Fame (2013, Hermosa Beach).

Ses talents de surf peuvent être vus dans « Surf Safari », « Barefoot Adventure », « Cavalcade of Surf », « Strictly Hot » et « Golden Breed ». »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.